Articles

Envisagez avant qu’il ne soit trop tard

Les âmes des opprimés crient en vain.

Coeur brisé : comme nos frères et sœurs sont impitoyablement tués.

L’ennemi a attaqué encore et encore,

Pendant que nous regardons et secouons la tête en signe de dédain.

***

Nos cœurs sont-ils vraiment affligés ?

Ou donnons-nous nos fausses condoléances simplement pour tromper ?

Peut-être devrions-nous nous engager à en faire plus, même si cela semble difficile à réaliser,

Car nous serons interrogés : si nous prétendons croire.

***

Comment pourrons-nous justifier notre négligence au Jour du Jugement dernier ?

Si nous aimions vraiment notre Oummah, ne les aiderions-nous pas de toutes les façons ?

Trop occupés à des activités insignifiantes pour s’occuper d’autrui, mais pour perdre du temps, nous paierons.

Prenons un moment pour nous arrêter : prenons du recul, pour que vous puissiez réfléchir et prier.